› Société

Un vaste réseau de « brouteurs » ivoiriens démantelé à Angers (en France)

L’office de la brigade de recherche de Cholet (en France) et de la communauté de brigade de Chemillé ont mis aux arrêts un vaste réseau de fraudeurs « brouteurs », originaires de la Côte d’Ivoire. Chaîne sévissant sur l’ensemble du territoire national, après avoir arrêté le couple qui procédait au blanchiment.

Les résultats de l’enquête, ont permis d’établir que le dit réseau recevait de l’argent provenant d’escroqueries commises sur internet, à l’aide de comptes ouverts sous de fausses identités, avant de renvoyer l’argent en Côte d’ Ivoire, en échange d’une commission.

Les enquêteurs ont ainsi découvert au domicile près de 518 cartes bancaires (PCS, Tonéo, Transcash, etc…) et 32.000 euros en numéraire. En l’espace de trois ans, le couple aurait reçu près de 3.120.000 euros.

A l’issue des auditions, les détourneurs de fonds dont les identités non présentées, ont été conduits au Tribunal Judiciaire d’Angers. L’un est incarcéré avec une lourde amende et l’autre se voit infliger une peine de prison avec sursis.

Au total les gendarmes ont pu saisir pour près de 107.000 euros des avoirs criminels (argent liquide, comptes bancaires, multimédia, vêtements, sacs à mains et montres de luxe).




Commentaire

À LA UNE
Retour en haut