Dossiers › Grand angle

Traitements ou Colonisation : deux médecins français veulent tester le vaccin anti-covid-19 en Afrique

Camille Locht - Jean-Paul Mira

Des propos tenus le mercredi 01 avril 2020, par deux médecins sur LCI ont déclenché une vaste polémique sur la toile. Ces derniers se sont interrogés sur un éventuel vaccin BCG contre le coronavirus, ainsi que l’intérêt d’y effectuer des tests en Afrique.

Des propos des Professeurs, Camille Locht et Jean-Paul Mira qui sont pris d’assaut par les internautes qui parlent de néo-colonialisme pour certains, de suprématie blanche et de racisme scientifique pour d’autres.

Ces professeurs, qui en pleine entrevue dans une émission diffusée sur la chaîne d’actualité française LCI, ont proférés des propos touchant à la population africaine.

En effet, Camille Locht situait tout d’abord, l’état des études cliniques du vaccin contre la tuberculose. Ce vaccin dénommé BCG qu’ils essayaient de tester en ce moment sur le COVID-19. Selon Locht, c’est une étude qui serait effectuée dans plusieurs pays étrangers.

Un vaccin qui d’ailleurs est très attendu par le monde pour freiner cette pandémie. Quant au Pr. Jean-Paul Mira, qui voulut rebondir sur les propos de son confrère, l’a fait avec des termes inappropriés. « Si je peux être provocateur » a-t-il déclaré ainsi avant de poser la question fatidique. « Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique ? Où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation ? », demande le chef de service de réanimation à l’hôpital Cochin, Pr Jean-Paul Mira. Ce dernier pousse le bouchon un peu plus loin en faisant une comparaison avec les prostituées qui sont livrées au virus du SIDA.

« Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études dans le cadre du SIDA, où chez les prostituées on essaie des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas. Qu’en pensez-vous ? ». Une question qui attise une polémique de part et d’autre.

Néanmoins, la question principale qui ressort de tout ce discours est de savoir pourquoi réaliser ces essais en l’Afrique? Et non en France ?

Ce n’est certainement pas la réponse que souhaiterait avoir les interlocuteurs lorsque Camille Locht se range du même avis que son confrère. « Alors, vous avez raison et d’ailleurs, nous sommes en train de réfléchir en parallèle à une étude en Afrique justement ». Affirma ce dernier sans la moindre hésitation « Je ne sais même pas ce qui me révolte le plus entre la question et la réponse ».

Véritable indignation face aux dires de ces médecins, qui se font lyncher sur la toile par des personnalités et autres des quatre coins du monde, surtout en Afrique.

Pourquoi ce grand intérêt pour l’Afrique ? Ou est-ce une nouvelle forme de colonialisme pour y prétendre effectuer des tests? Pourquoi ne pas la faire en France qui compte un nombre élevé de cas mais aussi de décès dus au COVID-19?

Ces médecins français ont exprimé leur idée pour lutter contre cette pandémie, sans tenir compte du fait que le continent africain soit comparé à un cobaye, un animal sur lequel l’on pourrait faire des expériences.

Cependant, Pourquoi donc tester ce vaccin en Afrique ? Alors que des milliers de médecins en France mettent en péril leur vie, et ce chaque jour pour sauver des vies lors de cette crise sanitaire?



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut