International › APA

Télécoms: immersion de 30 étudiants de l’Esatic à Huawei Côte d’Ivoire

Trente étudiants de l’École supérieure africaine des TIC (ESATIC, public), un établissement à vocation régionale, basé à Abidjan, ont visité vendredi les installations de Huawei Côte d’Ivoire, s’imprégnant de l’écosystème numérique et des enjeux de l’emploi.

Tous les directeurs de département de l’entreprise, retenus pour cette visite, ont échangé avec les étudiants dans les locaux de la société à Abidjan, via un atelier visant à contribuer à construire un écosystème numérique en Côte d’Ivoire.   

M. Loise Tamalgo, vice-président chargé des relations publiques de l’Afrique subsaharienne de Huawei Northen Africa, s’est réjoui de cette immersion, un espace créé pour accompagner ces apprenants dans leur formation. 

Il a relevé qu' »une étude de la Oxford university a prouvé qu’à l’horizon 2030, 85% des emplois qui vont exister n’existent pas encore aujourd’hui, ceci signifie que beaucoup d’emplois seront détruits avec la digitalisation ». 

Mais, cela est également « une forte opportunité de créer de nouveaux types d’emplois pour la jeunesse », a-t-il dit. Par conséquent, ils devraient savoir que « les emplois vont être créés, transformés ou disparaître, mais c’est en même temps une opportunité ».  

Professeur Adama Konaté, le directeur général de l’Esatic, a dans une allocution, indiqué que le groupe chinois et son établissement sont « en partenariat en vue d’apporter un appui technique en équipement à l’établissement ».   

Cette relation a permis de mettre en place un centre de certification Huawei, crée au sein de l’école, a-t-il dit, avant d’ajouter qu' »il a déjà certifié deux ou trois de nos étudiants » et l’école s’évertue à renforcer la formation des enseignants afin de déployer ce centre.  

L’Esatic est un établissement public créé par le gouvernement ivoirien pour assurer notamment la formation et la recherche dans le secteur de l’économie numérique, des technologies de l’informatique et de la communication.   

Aujourd’hui, l’école a monté quatre licences, à savoir une licence générale et trois licences professionnelles agréés par l’Etat ivoirien et le CAMES, mécanisme africain d’accréditation des différentes formations, ainsi que quatre Masters via le système LMD.

Sur 100 étudiants, 93% passent en classe supérieure avec un taux de réussite aux examens de 99% à 100% pour les Masters, a-t-il poursuivi, mentionnant que « beaucoup d’entre eux trouvent du travail, car en mois de six mois, 87% des étudiants » sont embauchés surtout ceux du Master.

L’école a scellé des partenariats avec le secteur privé qui participe à toutes les étapes, au Conseil de gestion, à l’organisation du concours d’entrée de façon paritaire avec l’Etat. Un incubateur a d’ailleurs été mis en place pour développer un esprit entrepreneurial axé sur l’innovation.

Selon M. Konaté, l’établissement envisage de faire des formations par alternance pour permettre aux étudiants de se former pendant trois semaines en entreprises et trois semaines à l’école, de sorte qu’au bout de la formation, l’étudiant fasse un an en entreprise et valide son diplôme. 

Le directeur général de l’Emploi, M. Franck Dogoh, représentant le ministre de l’Emploi et de la protection sociale, a félicité Huawei « pour sa contribution importante au développement économique et social de la Côte d’Ivoire ». 

Il salué le Programme des talents TIC de l’entreprise qui vise à valoriser les jeunes talents et à contribuer au développement de la filière numérique locale, à promouvoir l’innovation, la créativité et à amplifier la création d’emploi.  

Depuis l’avènement de la pandémie de Covid-19, se sont accrues les solutions numériques. M. Dogoh a noté que la révolution numérique offre des emplois et d’énormes possibilités et d’insertions socio-économiques. 

« En Côte d’Ivoire, il y a autour de 400.000 jeunes qui arrivent sur le marché du travail tous les ans et neuf emplois sur dix sont des emplois informels », a-t-il mentionné. Pour lui, le secteur des TIC peut contribuer aujourd’hui à lutter contre le chômage, en particulier des jeunes.

Sur un écran présentant une salle virtuelle, où étaient plusieurs galeries, M. Armand Noudegbessi, directeur du « Chanel Business », a plongé les étudiants dans une immersion dans la salle virtuelle d’exposition dénommée Galileo (5 G) de Huawei.  

Par la suite, Dr Amed Cissé, directeur adjoint des Ressources humaines, a livré son expérience emprunte d’endurance et de persévérance avant son entrée au sein de ce géant chinois des Télécoms. Parti de son parcours personnel, il a montré comment grandir au sein de Huawei.  

Après sa licence en droit privé à l’Université de Cocody en 2010, Amed poursuit ses études en Chine. En  2019, il décroche un doctorat et tente depuis Wuhan University d’intégrer Huawei, mais c’est à Abidjan qu’il sera admis pour un stage, une opportunité qu’il transformera en un emploi.   



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut