International › APA

Signature d’un accord pour l’inclusion financière des femmes en Côte d’Ivoire

Pas d'image

ONU Femmes, une organisation des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, vient de conclure avec la structure financière Fin’Elle, un accord de partenariat afin d’œuvrer conjointement à la promotion de l’inclusion financière des femmes en Côte d’Ivoire.Cet accord vise à soutenir l’inclusion financière et accompagner les femmes et les jeunes filles entrepreneures ainsi que celles du monde agricole, selon une note transmise à APA.  

Formalisé le 29 janvier 2021 par la Représentante résidente de ONU-Femmes Côte d’Ivoire, Antonia Ngabala-Sodonon et al directrice de Fin’Elle, Kady Traoré, ce partenariat devrait notamment permettre de soutenir l’adéquation de l’offre de services financiers de Fin’Elle aux besoins spécifiques des femmes et jeunes filles entrepreneures, y compris celles du secteur agricole.

Il a en outre pour objectif de faciliter l’accès au financement des femmes entrepreneures et surtout celles du secteur agricole, ainsi qu’aux opportunités de financement, afin d’améliorer l’inclusion financière des femmes et jeunes filles entrepreneures.

Avec ce partenariat, les initiatives entrepreneuriales des femmes et jeunes filles pourront être soutenues à travers le modèle d’accompagnement du Centre des Femmes Entrepreneures pour améliorer leur bancabilité et accroitre leur éligibilité aux opportunités de financement bancaire.

Agents économiques indéniables, les femmes ivoiriennes, subissent malheureusement des pressions sociétales fortes et rencontrent de nombreux problèmes structurels dans leurs activités entrepreneuriale et agricole.

L’on enregistre une pénibilité de leur accès au crédit. Par ailleurs, certaines n’ont pas de formation ou sont analphabètes, ce qui limite leurs connaissances sur la culture de l’épargne et du profit.

Tous ces facteurs réduisent considérablement leur inclusion financière. Et, cet accord vient corriger les faiblesses observées afin de favoriser un accès à l’information sur l’inclusion financière en vue d’accroître leurs revenus.

Conformément au principe de l’agenda mondial 2030 qui stipule « Ne laisser personne pour compte», ONU Femmes veut maximiser les efforts de tous les partenaires, y inclus le secteur privé, en vue de la réduction de la vulnérabilité des femmes.

Cette approche dans laquelle ONU Femmes s’inscrit, découle de sa mission qui vise à contribuer au développement durable à travers la réalisation des ODD, en particulier l’ODD 5, une priorité du gouvernement de Côte d’Ivoire.

Selon des données du ministère ivoirien de l’Economie et des finances, le taux d`inclusion financière en Côte d`Ivoire est passé de 34% en 2014 à 41% en 2017. Ce taux d’inclusion financière est aujourd’hui accru avec le mobile money.  

Les femmes ont un faible taux de bancarisation alors qu’elles œuvrent pour la majorité dans le commerce et l’agriculture, des secteurs porteurs de croissance.

Crée en 2018, Fin’Elle « la finance pour Elle» est une filiale du Groupe COFINA dédiée au financement de la femme. Il s’agit pour le groupe de créer un modèle de finance inclusive pour les femmes en leur apportant un accompagnement adapté.

La filiale accompagne à ce jour près de 5 000 femmes et occupe la 9e position du classement des institutions de microfinance de Côte d’Ivoire. Elle vient soutenir l’entrepreneuriat féminin avec une offre de produits d’épargne et de crédit incluant un programme de formation pour le renforcement de capacités. 



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut