International › APA

Sénégal : l’autoroute Dakar-Saint-Louis reçoit un nouveau financement

Le Sénégal va recevoir un nouveau financement d’une centaine de milliards de FCFA pour la construction de l’autoroute Dakar – Tivaouane – Saint-Louis.Alors que la construction de l’autoroute reliant la capitale sénégalaise au centre du pays avance à grands pas, le projet de l’autoroute Dakar – Tivaouane – Saint-Louis est également en bonne voie. Plusieurs bailleurs continuent d’apporter leur soutien à ce projet qui va permettre le désenclavement des régions nord du Sénégal. La Banque africaine de développement (Bad) est l’un des derniers investisseurs qui a décidé de prendre part au montage financier de plusieurs milliards de FCFA. Elle a approuvé, mercredi 30 novembre, à Abidjan, un prêt de 166,36 millions d’euros, soit plus de 111 milliards de FCFA.

L’institution financière basée dans la capitale ivoirienne explique qu’elle apporte un prêt de 119,69 millions d’euros là où l’Africa Growing Together Fund, une facilité parrainée par la Banque populaire de Chine, va accorder de son côté un prêt de 46,67 millions d’euros.

Les travaux de l’autoroute Dakar – Saint-Louis sont prévus pour se dérouler en deux phases. La première phase, qui s’étend sur un linéaire de 114 kilomètres, part de Tivaouane Peulh à Lompoul, pour un coût global de 365 millions d’euros, soit près de 245 milliards FCFA. La deuxième phase, quant à elle, concerne un linéaire de 81 km reliant Lompoul à Saint-Louis.

En octobre 2021, le directeur général de l’Agence autonome des travaux et de gestion des routes (Ageroute) du Sénégal estimait que « les travaux débuteraient à la mi-2022 pour se terminer en juin 2025 ».

Le projet vise notamment, à construire une autoroute à 2×2 voies de 3,5 mètres extensibles à 2×3 voies sur 200 kilomètres y compris la construction de huit échangeurs et l’aménagement de 113 passages pour piétons dont  82 inferieurs et 31 supérieurs, à construire 50 kilomètres de pistes et 8 kilomètres de voiries dans les localités traversées avec éclairage public solaire dont 3 kilomètres dans la commune de Mékhé, 2 kilomètres à Guéoul et 3 autres kilomètres à Kébémer, et à protéger l’autoroute contre l’ensablement par la réalisation de 200 km de plantation linéaire en 2 fois 2 lignes.

Il va aussi permettre de construire et de réhabiliter des infrastructures sociales notamment trois centres ou postes de santé, un bâtiment du laboratoire de recherche en sciences de la santé à l’université Gaston Berger de Saint-Louis, la deuxième université du Sénégal. Des infrastructures marchandes, notamment trois gares routières, seront également construites ou réhabilitées. Toutes ces infrastructures seront alimentées en énergie solaire photovoltaïque, assure un communiqué de la Bad.

Les principales zones desservies qui constituent la zone d’intervention du projet sont les régions de Dakar et de Thiès ainsi que les départements de Saint-Louis, de Kébémer et de Louga. La zone compte près de sept millions d’habitants, soit 42,76% de la population totale du Sénégal.

 « Le Projet de construction de l’autoroute Dakar-Tivaouane-Saint Louis va permettre de désenclaver les régions Nord, considérées comme le grenier en riz du Sénégal et qui est aussi une zone à forte potentialité minière. Il va contribuer à la mise en œuvre de la stratégie du gouvernement qui vise la transformation des produits agricoles, en réduisant substantiellement leurs coûts d’acheminement », précise Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale de la Bad pour l’Afrique de l’Ouest.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut