International › APA

Sénégal : la visite de Marine Le Pen fait grincer des dents

Le séjour de la cheffe de l’extrême droite française au pays de la Teranga ne laisse pas indifférent ceux qui se revendiquent du panafricanisme.Personnes anonymes ou personnalités de premier plan, ils sont nombreux à fustiger la visite de Marine Le Pen au Sénégal. La cheffe de l’extrême droite française séjourne au pays de la Teranga depuis lundi 16 janvier 2023. La candidate malheureuse aux deux dernières élections présidentielles (2017-2022) est venue exposer aux acteurs politiques, économiques et à la société civile ce qu’elle présente comme un nouveau projet de partenariat entre l’Afrique et l’Europe. Comme attendue, sa venue a suscité un tollé notamment sur les réseaux sociaux.

« Que vient faire au Sénégal Marine Le Pen qui incarne en France le racisme et la xénophobie depuis des décennies ? », s’interroge sur Twitter l’ancienne Première ministre, Aminata Touré, avant d’affirmer que « comme militante antiraciste, je ne lui souhaite absolument pas la bienvenue au Sénégal ! »

Pour l’ancienne collaboratrice du président Macky Sall, devenue récemment l’une de ses plus virulents détracteurs, « la politicienne la plus raciste de France depuis des décennies Marine le Pen n’aurait jamais dû être autorisée à fouler le sol sénégalais ».

Le Franco-béninois Kemi Seba, auteur grand pourfendeur de Paris sur le continent noir, fustige également ce déplacement. « Marine Le Pen autorisée à entrer au Sénégal, pendant que je suis interdit d’y fouler le sol…Tellement d’amour pour ce pays, mais tant de blessures… », peste-t-il sur Twitter.

Il est consolé sur le même réseau social par Nathalie Yamb, autre dénonciatrice de la politique française en Afrique et grande défenseuse de la cause de la Russie. « Je te comprends, le sang. Je ressens tellement ta douleur. Un jour, cela changera. Nous nous en assurerons », promet-elle. Elle est rejointe par Cheikh Tidiane Niasse qui déclare : « Nous avons la douloureuse peine de vivre cette ignoble contradiction. Mais résigne-toi frère. Tu seras pour bientôt rétablis dans tes droits : sous peu l’Afrique sera aux Africains ».

« Marine Le Pen persona non grata au Sénégal ? Au contraire, déployons en sa faveur la légendaire Teranga. Servons-lui de l’eau du canari sacré, du jus de madd (Saba senegalensis) glacé, du ceebu jen (riz au poisson) estampillé Unesco ! A convertir en ambassadrice de la Teranga en France ! », recommande le journaliste Mademba Ndiaye.

Mardi 17 janvier, Marine Le Pen a effectué son premier déplacement à la Compagnie sucrière sénégalaise située au Nord du pays. De retour dans la capitale mercredi, elle a visité le centre hospitalier universitaire de Fann et échangé avec la direction autour des enjeux de la coopération entre la France et le Sénégal en matière de santé.

Par la suite, elle s’est entretenue avec le général Étienne du Peyroux, qui commande les Éléments français au Sénégal. Leurs discussions ont porté essentiellement sur la présence française dans la région et sur l’importance de la relation bilatérale entre Paris et Dakar, informe-t-elle sur Twitter.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut