Politique › Partis politiques

Rien ne va plus dans le camp du FPI

Gbagbo et Affi N'Guessan avant la - présidentielle 2020

A moins d’un an de la présidentielle d’octobre 2020, le parti du Front Populaire Ivoirien toujours divisé.

Crée dans un champ de bananier, le parti de l’ex président ivoirien Gbagbo Laurent est, depuis 2014, soumis à une crise interne qui a donné lieu à un éclatement, divisant ainsi le parti en deux différents groupes: le camp d’Affi N’Guessan et celui des « Gbagbo ou rien » .

Président légal du FPI et Fortement critiqué par les membres de son parti, Affi N’Guessan est aujourd’hui renié en tant que président du Front Populaire Ivoirien. Alors qu’il continu de se battre sur le terrain en espérant une résolution de la crise, ses opposants internes, bénéficiant de la caution de l’ancien président ivoirien, estiment l’avoir exclu  du parti depuis 2015 par le congrès de Mama.

Interrogé par la presse locale sur la situation présente du FPI, le président du comité de contrôle du FPI « Gbagbo ou rien », le professeur Hubert Oulaye, rassure que cette division du parti n’est pas définitive, puisqu’Affi N’Guessan peut revenir quand il le souhaite, à condition de reconnaître Gbagbo Laurent comme le seul président du FPI:  » nous l’attendons. S’il veut revenir, on met une procédure en place, à condition qu’il reconnaisse le président Gbagbo comme président du parti ». 

Monsieur Hubert Oulaye, est par la suite revenu sur la question ou l’on peut dire,sur les préoccupations concernant la possible candidature de Simone Gbagbo aux élections de 2020 en l’absence de son mari, en tant que candidate du FPI. Il reste catégorique sur le sujet en précisant que pour l’heure c’est Gbagbo, leur seul candidat.




Commentaire

À LA UNE
Retour en haut