› Politique

Présidentielle octobre 2020 : Un parti ivoirien s’oppose au parrainage citoyen

Présidentielle 2020- Parti ivoirien opposé au parrainage citoyen

Le parti le Nouvel Ivoirien Côte d’Ivoire nouvelle (NICIN), s’oppose fermement au parrainage citoyen pour l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Notons que cette condition d’éligibilité pourrait donner du fil à retordre à tout prétendant n’ayant pas une assise nationale.

À cet effet, dans une déclaration rendue publique le mercredi 22 juillet, la présidente de NICIN, Marie Carine Bladi, a fait savoir que son parti est catégorique sur cette question. Selon elle, il s’agirait d’un moyen d’écarter des candidats à cette élection.

Par ailleurs, elle a indiqué que cette nouvelle disposition du code électorale introduite par le RHDP, est totalement illégitime, inappropriée. Elle a également souligné que sa mise en œuvre restait floue.

En outre, M. Bladi a précisé que « le parrainage citoyen qui, contrairement au vote n’est pas secret, sert davantage l’oligarchie politique qui met à mal la Côte d’Ivoire depuis plus de 30 ans ».  En d’autres termes cela pourrait ouvrir la porte à l’achat du parrainage.

Toutefois, dans ce contexte politique actuel, le NICIN craint fortement la possibilité de voir des pressions exercées sur des citoyens du fait de leurs choix. « Le RHDP utilise ces subterfuges pour non seulement éliminer des candidats mais aussi éloigner les ivoiriens du vrai débat. Notamment, qui est celui de la réforme de la CEI ». A-t-elle martelé.

Ainsi, cette dernière a clamé que le NICIN s’opposait fermement au système de parrainage citoyen.  De surcroît, elle a appelé l’ensemble des acteurs politiques et la société civile à se mobiliser. Ce rassemblement aurait pour but de faire barrage à ce système.

Cependant, la caution pour l’élection présidentielle, fixée à 50 millions de FCFA, le NICIN dit constater une nouvelle apparition. En effet, il s’agirait d’une vision visant à présenter l’élite politique comme une classe aux ressources financières importantes. Et non, comme celle porteuse d’idées novatrices et d’ambitions saines pour le pays.

AA en croire le partit du NICIN, passer de 20 à 50 millions de F CFA comme caution pour l’élection présidentielle, ne constitue en rien une avancée démocratique.

De ce fait,  Carine Bladi lance un appel à un retour de la caution à un montant plus raisonnable. Suivant ses dires, l’élection  présidentielle ne devrait pas être un concours de fortuné.

Rappelons aussi que le parrainage électoral, est une caution donnée ou accordée à un candidat à une élection. Celle-ci se matérialise par une signature.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut