International › APA

Présidentielle ivoirienne: la Fondation Djigui juge le scrutin satisfaisant en dépit d’incidents

La Fondation Djigui qui a déployé 1052 observateurs et supervisé 5108 bureaux de vote à la présidentielle ivoirienne du 31 octobre 2020, estime que le scrutin s’est « déroulé dans des conditions satisfaisantes de transparence et de crédibilité » en dépit d’incidents, a déclaré dimanche son coordonnateur, Moustapha Soumahoro. »La Fondation Djigui La Grande Esperance note qu’en dépit des incidents relevés par endroits, le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020 s’est déroulé dans des conditions satisfaisantes de transparence et de crédibilité », a dit M. Moustapha Soumahoro, face à la presse à Abidjan.

 Concernant l’ouverture des bureaux de vote, la Fondation indique avoir observé 1052 lieux de vote sur l’ensemble du territoire national, principalement en milieu urbain et note avoir visité 5108 bureaux de vote, soit environ 23% de l’ensemble des 22 381 bureaux de vote du pays.

Selon le rapport de la mission d’observation, il ressort que « 79 % d’entre eux avaient ouvert à l’heure légale (8 heures, locales), 14% ont ouvert au-delà de l’heure légale avec des retards excédant quelques fois plus d’une heure ».

M. Soumahoro a relevé que « 7% des bureaux observés ont soit été relocalisés, soit n’ont pas été ouverts au moment du passage de nos équipes », notant des retards dus au non déploiement du matériel électoral dans les délais et la non présence du personnel de la CEI à l’heure.

« Les relocalisations et/ou l’absence d’ouverture de ces bureaux de vote sont dues aux incidents survenus dans des lieux de vote », a-t-il dit, soulignant que « ces violences ont été principalement localisées dans certaines régions de l’Ouest, de l’Est, du Centre et dans le Grand Abidjan ».  

Sur la participation électorale, la Fondation Djigui mentionne que « l’affluence des électeurs dans les bureaux de vote observés, notamment dans les communes d’Abidjan, a connu un pic dans la matinée mais le rythme a faibli dans l’après-midi ».  

Quant à l’intérieur du pays, elle a constaté « une forte mobilisation, généralement observée dans les régions du Nord et du Centre Nord tandis que l’affluence était faible dans les régions du Centre Ouest et du Centre Est ».  

Il a en outre fait observer que « la participation globale a été ordonnée et calme, d’une part dans certaines régions et districts et les électeurs ont pu voter dans la sérénité sans incidents majeurs ». Par contre, elle a été émaillée d’incidents dans d’autres localités avec parfois des violences ayant entraîné l’interruption du processus électoral.

Dans les bureaux où il n’y a pas eu d’incidents, la Fondation Djigui La Grande Espérance atteste que « les procédures de vote ont été respectées » par les membres des bureaux de vote en présence des représentants des candidats.

Pour cette élection présidentielle, l’opposition qui estime que les conditions d’un scrutin crédible ne sont pas réunies, a appelé ses partisans à la désobéissance civile et au boycott du scrutin, ce qui a entraîné des heurts et des dizaines de morts à travers le pays.



Commentaire

Bon plan
Publié le 21.10.2019

LES CASCADES DE MAN

Les cascades naturelles de Man volent la vedette à tous les sites touristiques de la région du Tonkpi. Leur nom colle désormais à celui de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut