Politique › Actualités

Président Alassane Ouattara: Création d’un ministère en charge de la réconciliation nationale

Le 14 décembre 2020 a eu lieu l’investiture du Président Ouattara. Il a pendant son allocution énoncée des mesures politiques, socio-économiques et éducatives pour consolider la souveraineté de la Côte d’Ivoire.

À l’entame de son discours et après avoir remercié les personnalités qui ont effectué le déplacement, le Président Alassane déclare « Le samedi 31 octobre 2020, s’est tenue l’élection présidentielle, conformément à l’article 56 de la Constitution du 8 novembre 2016. Le peuple de Côte d’Ivoire a fait un choix. Au-delà de ma personne, les Ivoiriens, dans leur grande majorité, ont fait le choix de la démocratie, le choix de la paix, le choix de la stabilité. Ils ont fait ce choix en dépit de toutes les entraves à l’expression de leur liberté et de leur droit de vote. Ils ont démontré que les urnes doivent rester l’ultime recours pour décider de l’avenir de notre Nation. »

Il rajoute par la suite « malheureusement, l’élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020 a donné lieu à
des violences et à des actes intolérables constitutifs d’infractions pénales. Je condamne avec la plus grande fermeté ces actes de violence qui ont entraîné des pertes en vie humaine et des destructions de biens publics et privés.
Ces actes graves ne doivent pas rester impunis. Il faut mettre fin à l’impunité dans notre pays car c’est une exigence pour le respect des droits humains. Nul n’est au-dessus de la loi. La vie des Ivoiriens et des populations vivant en Côte d’Ivoire ne doit pas être sacrifiée pour nourrir des desseins politiques. »

En outre, le Président Alassane Ouattara, après avoir durci le ton quant au évènement tragique survenu après les élections, il a fait le tour des acquis et annoncé ses perspectives pour rester dans la dynamique de l’émergence de la Côte d’Ivoire.

« Pour ce nouveau mandat, notre réussite économique doit se mesurer, au-delà de la croissance de la richesse nationale, par notre capacité à offrir encore plus d’opportunités à chaque citoyen ivoirien aspirant à un mieux-être, notamment aux plus jeunes. La priorité de notre action sera centrée sur l’éducation, la formation et l’emploi des
jeunes. Je réaffirme mon engagement en faveur de l’école obligatoire et la gratuité de l’école publique pour les enfants de 6 à 16 ans. Afin de lever tous les obstacles à la mise en œuvre complète de cet engagement, j’ai décidé que, pour compter de janvier 2021, le Gouvernement et les collectivités locales prendront en charge les frais des Comités de Gestion des Etablissements Scolaires, en abrégé COGES, jusque-là supportés par les parents d’élèves dans le Primaire et le Secondaire » a affirmé le Président Alassane Ouattara.

Dans la même optique, il ajoute  » Nous veillerons également à ce que la transformation structurelle de notre économie soit créatrice de plus d’emplois pour nos jeunes diplômés. Nous allons multiplier, sur l’étendue du territoire national, les Centres de Formation Professionnelle afin d’offrir une seconde chance à nos jeunes sortis trop tôt du système scolaire, mais désireux d’apprendre un métier ou de se diriger vers l’auto-emploi. Nous devons assurer une meilleure adéquation des formations dispensées dans nos écoles et universités avec les opportunités d’emplois dans le secteur privé. L’autonomisation économique des femmes et le développement social inclusif
demeurent également ma priorité. »

Concernant la santé publique, le Président Alassane Ouattara propose « Nous poursuivrons nos efforts en mettant à la disposition des populations, les solutions les plus adéquates, notamment le vaccin contre la COVID-19, à partir du
mois d’avril 2021. Nous allons également continuer à mettre l’accent sur la santé en veillant à la généralisation de la Couverture Maladie Universelle et à l’amélioration de la qualité de l’offre de soins. »

Quant au volet politique, le Président Alassane Ouattara envisage la création d’un ministère en charge de la réconciliation nationale et invite les différents partis politiques au dialogue.

En effet, « ce département ministériel aura pour mission de faire une évaluation de nos actions, avec pour objectifs le renforcement de la cohésion nationale et de la réconciliation des filles et des fils de notre chère Côte d’Ivoire. Dans cette même dynamique, j’ai instruit le Premier Ministre à reprendre les discussions avec les partis politiques pour mettre en œuvre les recommandations de la CEDEAO relatives à la Commission Electorale Indépendante, dans la perspective de la tenue des élections législatives dans le courant du premier trimestre 2021, afin
d’être en conformité avec le calendrier de la mise en place des Institutions de la IIIe République. J’invite l’ensemble des partis politiques à saisir cette nouvelle opportunité qui s’offre à tous pour aboutir à la décrispation du climat politique, par le dialogue, afin de renforcer la paix et la stabilité dans notre pays. »

Pour lire l’allocution du président dans son intégralité: Discours du PR – Cérémonie de prestation de serment du Président élu de Côte d’Ivoire

 



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut