Société › Société

Pénurie d’eau à Williamsville et Macaci: Le ministre Tchagba annonce la fin du calvaire d’ici fin février

Pénurie d'eau - Onep - SODECI

Depuis la fin de la crise post-électorale, les populations des quartiers de Williamsville sont confrontées à un problème de pénurie d’eau. Ce problème qui s’aggrave au fil du temps, oblige les femmes et les enfants à parcourir les quartiers les plus proches pour se procurer de l’eau.

Une situation qui a poussé le ministre de l’hydraulique, M. Laurent Tchagba, accompagné d’une délégation, à visiter ce lundi 10 février, les populations des quartiers de Williamswille et Macaci, afin de trouver une solution efficace et définitive au problème de pénurie d’eau qui frappe la commune d’Adjamé.

Les différents représentants des quartiers ont alors partagé leurs souffrances avec le ministre, avant de saluer sa présence qui vient mettre un terme à ce mal.

Pour le ministre de l’hydraulique, l’un des problèmes majeurs de ce manque d’eau est lié au nombre de personnes qui vandalisent les installations de la SODECI pour en faire un commerce illégal.

Face au désarroi de la population vis-à-vis de cette situation, le ministre Tchagba a alors rassuré la population de Williamsville et Macaci en annonçant le début des travaux de réparation du forage de Macaci, d’ici la fin du mois de février.  Il a engagé entre temps, l’office national de l’eau potable (Onep) afin de ravitailler les sous-quartiers de williamsville, notamment Motoragri, Macaci, ainsi que les autres secteurs de Williamsville.

M. Tchagba a de plus indiqué que d’ici le 1er mars, une vaste opération de connexion au réseau permettra à 155 sous-quartiers comptant plus de 2,6 millions d’habitants, d’avoir accès à l’eau potable. Ces travaux prendront fin en septembre.

Dans le même élan, le ministre a traduit le soutien du président Alassane Ouattara à l’égard de la population face aux désagréments occasionnés par la pénurie d’eau. Il a notamment félicité les populations pour leur patience tout au long de cette fâcheuse période.




Commentaire

À LA UNE
Retour en haut