International › APA

Mozambique : vers l’extradition de Manuel Chang aux Etats-Unis

L’ancien ministre des Finances du Mozambique, Manuel Chang pourrait être extradé vers les Etats-Unis pour répondre à des accusations dans le cadre du scandale de la « dette cachée » qui secoue son pays.Scandale de la « dette cachée » suite et pas fin. La Haute Cour de Gauteng (Pretoria) a ordonné l’extradition de Chang actuellement en prison en Afrique du Sud depuis 2018, vers les Etats-Unis pour être jugé dans le cadre des prêts secrets.

Le porte-parole du ministère de la Justice et des services correctionnels, Chrispin Phiri, a confirmé l’information jeudi, affirmant que le ministère étudierait le jugement pour voir la voie à suivre dans cette affaire.

« Le ministère va étudier le jugement écrit dès qu’il sera disponible et va informer de la marche à suivre en temps voulu », a déclaré M. Phiri.

Chang a été arrêté à l’aéroport international OR Tambo en décembre 2018 à Johannesburg à la demande des Etats-Unis qui veulent le juger devant les graves accusations liées à son implication présumée dans l’obtention de prêts frauduleux de plusieurs milliards pour trois entreprises publiques mozambicaines.

Les Etats-Unis et le Mozambique ont tous deux demandé l’extradition de Chang en début 2019, l’accusant de blanchiment d’argent, de détournement de fonds et d’abus de pouvoir.

Après avoir initialement décidé d’extrader Chang vers le Mozambique en mai 2019, l’Afrique du Sud avait suspendu sa décision le mois suivant pour permettre à la partie américaine de déposer une demande d’extradition.

Entre 2013 et 2014, trois entreprises publiques mozambicaines – ProIndicus, Ematum et Mam – contractent pour plus de deux milliards de dollars (1,8 milliards d’euros) des prêts secrets auprès du Crédit suisse et de la banque russe VTB garantis par le gouvernement, pour financer des projets de surveillance maritime, de pêche et de chantiers navals.

Seulement, ces opérations étaient couvertes dans une vaste entreprise de corruption pour enrichir des entreprises et des dignitaires du régime de l’ancien président d’Armando Guebuza (2005-2015). Elles portaient l’empreinte de Ndambi Guebuza, fils de l’ancien président, en prison depuis deux ans et Manuel Chang, ministre des Finances en détention en Afrique du Sud.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut