International › APA

Maroc : Un crime crapuleux secoue Tanger

La ville de Tanger, au nord du Maroc, a été le théâtre d’un crime odieux après qu’un jeune de 24 ait sauvagement violé un enfant de 11 ans avant de l’étrangler et de l’enterrer dans une fosse creusée dans un petit jardin public.Disparu le lundi 7 septembre, à Tanger, Adnane B., enfant de 11 ans, a été retrouvé mort, vendredi 11 septembre, dans une fosse creusée à la hâte dans un petit jardin public. Le présumé auteur du crime, voisin de la victime, l’aurait rencontré pour l’emmener ensuite dans la demeure qu’il venait de louer dans le quartier, il l’a assassiné après l’avoir violé. Le présumé assassin a été interpellé par les éléments de la sécurité. Il a avoué son acte abominable et révélé l’endroit où il avait enterré le cadavre.

Une vaste campagne avait été lancée dans les réseaux sociaux et sur la télévision pour le retrouver ou du moins arriver à reconnaître son ravisseur qui semble l’accompagner dans l’une des dernières images de Adnan vivant.

Des images ainsi que des enregistrements de caméras de surveillance du quartier ont permis de reconstituer les dernières heures de la victime pour confronter l’accusé qui est passé aux aveux avant d’indiquer le lieu ou la victime a été enterrée, à quelques pas de la maison de ses parents.

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a indique que la famille de l’enfant avait avisé les services de Sûreté de la zone « Bni Makada » à Tanger de la disparition d’un mineur de 11 ans, avant que les recherches et investigations ne révèlent qu’il s’agissait d’une disparition à caractère criminel, et surtout que le visionnage d’enregistrements vidéos démontre l’implication présumée d’un individu ayant abordé la victime, près du domicile de sa famille.

Les recherches menées par la police judiciaire, appuyée par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont abouti à l’identification du suspect, qui réside près du domicile de la victime, avant qu’il ne soit interpellé et dirigé vers le lieu où il s’est débarrassé de la dépouille, ajoute le communiqué.

Les premiers éléments de l’enquête révèlent que le mis en cause a emmené la victime dans un appartement qu’il loue dans le même quartier résidentiel, l’a agressée sexuellement et a commis l’homicide volontaire, le même jour et à la même heure, avant de l’enterrer près de son domicile, précise la DGSN.

Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cet acte criminel, dont la victime a été transférée à l’hôpital régional de la ville pour autopsie, conclut la DGSN.

Suite à cet acte abominable, les habitants de Tanger ne décolèrent pas. Dans la rue, des citoyens de la ville du Détroit ont demandé la plus sévère peine pour le présumé violeur et assassin, soit la peine capitale.



Commentaire

Bon plan
Publié le 21.10.2019

LES CASCADES DE MAN

Les cascades naturelles de Man volent la vedette à tous les sites touristiques de la région du Tonkpi. Leur nom colle désormais à celui de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut