International › APA

L’ONU réagit après la libération des 46 soldats ivoiriens

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, adresse un message au chef de l’Etat Alassane Ouattara, à la suite de la libération des 46 soldats ivoiriens, graciés par le colonel Assimi Goïta.« Je félicite le président ivoirien Alassane Ouattara pour le leadership dont il a fait preuve, pour l’esprit conciliant de dialogue et la recherche permanente de la paix durable dans cette crise », indique un communiqué de Antonio Guterres lu au journal télévisé de 20h sur la RTI 1, la première chaîne de la télévision nationale ivoirienne.

Les 46 soldats ivoiriens, graciés par Assimi Goïta, le président de la Transition et chef de l’Etat du Mali, sont arrivés samedi à 23h43 (GMT, heure locale) à l’aéroport d’Abidjan, où ils ont été accueillis par M. Ouattara, le vice-président de la République Meyliet Tiémoko, des membres du gouvernement et les parents des soldats

« Mes chers soldats, je voudrais que vous soyez rassurés que vous n’avez absolument rien à vous reprocher (…) vous étiez allez en mission, c’était d’ailleurs la 8e rotation pour six mois, la mission n’a pas été facile, mais vous voilà de retour six mois après. Je dirais mission accomplie », a déclaré M. Ouattara. 

Le président de la Transition, chef de l’Etat du Mali, le colonel Assimi Goïta, a accordé le vendredi 6 janvier 2023 la grâce avec remise totale de peines aux 49 soldats ivoiriens condamnés par la justice malienne pour « crimes d’attentat et de complot contre le gouvernement ».

Arrêtés à Bamako le 10 juillet 2022, et soupçonnés d’être des « mercenaires », ils étaient accusés également d’atteinte à la sûreté extérieure de l’Etat, détention, port et transport d’armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective.

Après deux jours de procès devant la Cour d’assises de Bamako, en audience spéciale, les 29 et 30 décembre 2022, 46 soldats ivoiriens ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle. Trois soldates, libérées en septembre ont, elles, écopé de la peine de mort par contumace.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait appelé en septembre 2022 à « la libération immédiate des soldats ivoiriens détenus, dans l’esprit des relations fraternelles entre les peuples de Côte d’Ivoire et du Mali ».



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut