International › APA

Les journalistes ivoiriens invités au professionnalisme pour éviter les interpellations

Les journalistes ivoiriens ont été invités, mardi à Abidjan, à plus de professionnalisme dans l’exercice de leur métier, lors d’un atelier organisé par le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) pour expliquer le rôle des médias en période électorale, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Deux  communications ont meublé cet atelier qui a enregistré en plus des journalistes, la présence de l’Autorité nationale de la presse ( ANP, régulateur de la presse imprimée et numérique), de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA, régulateur de l’audiovisuelle), de la Commission d’accès à l’information d’intérêt public et aux documents publics (CAIDP) et  plusieurs organisations du secteur des médias en Côte d’Ivoire.

Interpellé par  un journaliste sur les récurrentes convocations de certains acteurs des médias par la brigade de recherche de la gendarmerie ivoirienne, Samba Koné, le président de l’ANP a fait savoir que chaque fois qu’un journaliste est convoqué par cette brigade, son institution a toujours été à ses côtés.

« Nous ne pouvons pas accepter qu’un journaliste soit menacé, mais en même temps, nous demandons que les journalistes soient professionnels», a exhorté M. Koné.

« La tenue d’élections crédibles en 2020 (cette année) en Côte d’Ivoire constitue un défi. La presse aura donc un rôle important dans les semaines à venir», a dit auparavant Sindou Bamba, le secrétaire exécutif du CNDH dans un exposé sur le thème, «le rôle des médias dans la promotion et la protection des droits de l’homme en période électorale ».

De son avis, les journalistes doivent s’approprier le cadre légal de la presse et des élections et éviter d’inciter à la violence pendant cette période électorale. 

Dans la même veine, Sidonie Amoikon, la secrétaire générale de l’ANP,  a présenté dans une autre communication les enjeux et les défis de la loi de 2017 portant régime juridique de la presse en Côte d’Ivoire.

Selon elle, cette loi protège la liberté de la presse et la liberté d’expression en période électorale. Profitant de cette tribune, Mme Amoikon a expliqué que l’ANP qui œuvre à la liberté de la presse, «ne travaille pas qu’à charge, mais elle travaille aussi à décharge ».



Commentaire

Bon plan
Publié le 21.10.2019

LES CASCADES DE MAN

Les cascades naturelles de Man volent la vedette à tous les sites touristiques de la région du Tonkpi. Leur nom colle désormais à celui de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut