Politique › Sécurité

Les « Gnambro » refont surface, à Cocody.

La commune de cocody prise pour cible par les  « Gnambro »

Une bagarre a débuté dans la commune de cocody, précisément au « carrefour la vie » entre les chauffeurs de taxis communaux et les syndicalistes communément appelés les « Gnambro« , le lundi dernier.

A l’origine de nombreuses violences dans la commune d’Abidjan, les activités de ces syndicalistes ont été suspendues il y a de cela quelque  temps. La raison de cette bagarre, est l’instauration et l’imposition de tickets de transport d’une valeur de 700 FCFA par les gnambro à tous les chauffeurs de taxis. Selon eux, ces tickets constitueraient un droit d’adhésion à leur syndicat.

Cette situation jugée abusive par ces chauffeurs qui considèrent qu’ils versent déjà 9.500 FCFA comme droit à la mairie de cocody, ce qui est largement suffisant pour ne pas payer davantage et encore moins à ces syndicalistes. C’est donc l’incompréhension et le refus de se soumette à cette nouvelle règle qui est à la base de cette histoire qui a eu plusieurs conséquences, notamment: des roues trouées, des chauffeurs gravement blessés.

Il semble important de noter qu’en  réalité, le « gnambro » était une activité du secteur des transports. Ceux qui sont ainsi nommés, s’occupaient d’organiser les chauffeurs afin d’y mettre de l’ordre. Et cela se faisait sans violence. Cependant, depuis plusieurs années, ceux ci collectent avec ou sans violence pour le compte du chef syndicat et obligent les chauffeurs à leur verser une partie de leur chargement.

 




Commentaire

À LA UNE
Retour en haut