International › APA

La rentrée scolaire domine la Une des quotidiens marocains

La rentrée scolaire est le sujet central qui retient l’attention des quotidiens marocains parus ce lundi.+Aujourd’hui le Maroc+ souligne que parfois de bonnes décisions peuvent être compromises à cause de simples détails de mise en œuvre ou encore d’insuffisances de communication, notant que c’est le cas aujourd’hui de la rentrée scolaire.

Avec tout l’effort d’explication du ministre, à la veille de la rentrée, quelques situations de confusion sont apparues, relève le quotidien, citant, entre autres cas, celui d’un directeur d’école, par exemple, qui a accroché une affiche où il est littéralement écrit que la rentrée scolaire n’aura pas lieu. C’est ce même message que des représentants des autorités locales dans certaines régions ont diffusé à grande échelle.

Dans la réalité, quand la situation sanitaire dans une région, une ville ou une commune est alarmante, un wali ou un gouverneur a toute la latitude, voire le devoir, de prendre des décisions telles que la fermeture d’écoles, concède l’éditorialiste, sauf que le message à délivrer à la population, dans ce cas, ne doit pas, selon lui, évoquer un report de la rentrée mais seulement que la reprise des classes ne pourra pas se faire en mode présentiel.

Sous le titre « Bye bye les fausses vacances, bonjour la rentrée.. », +l’Opinion+ écrit que le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire, économique, et sociale… ou tout simplement la période d’importantes dépenses.

A la ville comme à la campagne, les parents n’ont aucune issue et doivent faire face, bon gré mal gré, au surendettement de leur ménage, déplore l’éditorialiste, notant que pour remplir un cartable, les « pauvres » parents sont confrontés à des prix exorbitants communs à toutes les écoles parce qu’il n’y a plus de grandes différences de prix entre le privé et le public, comme autrefois.

« Notre espoir demeure que tous les enfants aient, cartables à l’appui, le loisir de fréquenter l’école », ajoute-t-il, expliquant que ce sera sans doute une source de soulagement et de fierté pour le peuple entier.

Dans le même sillage, +Le Matin+ rapporte que le ministère de l’éducation nationale rappelle, dans un communiqué publié dimanche soir, que la rentrée scolaire aura bien lieu le lundi 7 septembre pour l’ensemble des apprenantes et apprenants.

Et d’expliquer que conformément aux recommandations des autorités territoriales et des services de santé, l’enseignement à distance sera appliqué uniquement pour les élèves des établissements scolaires, du public et du privé ainsi que les missions étrangères, se situant des zones confinées et classées comme étant des foyers épidémiologiques. Ces élèves devront reprendre les cours en présentiel une fois la situation épidémiologique dans lesdits quartiers, aura été améliorée, explique le communiqué. Et de noter que les listes des établissements concernés sont annoncées au niveau des académies régionales de l’éducation et la formation.

Sont concernés par cette décision de cours à distance, les élèves qui ont un membre de la famille atteint du Covid-19.

Hormis ces cas, la rentrée scolaire se fera en présentiel et les élèves seront reçus à partir du 7 jusqu’au 9 septembre dans des groupes réduits en respectant les mesures de prévention prédéfinies par le ministère.



Commentaire

Bon plan
Publié le 21.10.2019

LES CASCADES DE MAN

Les cascades naturelles de Man volent la vedette à tous les sites touristiques de la région du Tonkpi. Leur nom colle désormais à celui de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut