Santé › Actualité Santé

INJS – Coronavirus : des passagers ivoiriens confinés, réclament leur liberté

INJS - Coronavirus

Arrivés de Paris, hier nuit, des passagers ivoiriens ont été mis en quarantaine à l’INJS en raison du coronavirus. Mais ces derniers, confinés à l’INJS réclament leur liberté en prétextant vouloir rentrer chez eux.

24 h après leur arrivée en Côte d’ivoire, ces ivoiriens ont été contraints à passer leur première nuit au sein de ladite institution. Ces derniers n’ont pas accepté dormir à l’INJS, pour une simple et bonne raison.  En effet, plusieurs personnalités ivoiriennes, se trouvant sur le même vol qu’eux, ont pu quitter l’aéroport FHB sans se soumettre au dispositif obligatoire prévu par le conseil de National de sécurité établi le lundi 16 mars. Une situation qui a véritablement enflammée la toile toute la nuit.

Cependant, ce n’est que 20 bénévoles de la Croix-Rouge ivoirienne qui ont été réquisitionnés pour s’occuper de tout ce monde.

Très en colère du mauvais traitement dont ils ont été victimes, ils ont manifesté en prononçant en chœur, « On veut rentrer chez nous ». Et ce jusqu’à présent devant le portail d’entrée de l’INJS.

Koné Sounan de la gendarmerie nationale de Côte d’ivoire, à essayer de calmer toute cette tension en leur promettant une visite des autorités locales. « A l’heure où je vous parle, les autorités locales et les ministres concernés sont en réunion et viendront ici à l’INJS à 10h pour écouter vos doléances », affirme-t-il.

Rappelons que dès leur arrivée à Abidjan, leurs passeports ont été confisqués à l’aéroport.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut