› Société

Le procès opposant le groupe Fraternité Matin à ses ex-employés a débuté le mardi 19 décembre 2019

Licenciés depuis 2018, quatre-vingt ex-employés du groupe  Fraternité Matin ont intenté un procès contre l’ agence de presse pour mauvais paiement de leurs droits.

La première audience qui oppose les 80 ex-employés, affiliés à la Centrale Dignité et Fraternité Matin s’est ouverte le mardi 17 décembre 2019.

Pour rappel, en décembre 2018, l’entreprise de presse avait abusivement licencié 123 employés pour des raisons économiques. A la suite de ce licenciement 80 ex-employés ont décidé de saisir la justice pour dénoncer le mauvais paiement de leurs droits et autres dommages d’intérêt.

Selon les calculs effectués par les services de comptabilité de la Centrale Dignité et l’inspection du Travail d’Adjamé, le groupe Fraternité Matin doit plus de 100 millions de FCFA à ses ex-employés.

Ceux-ci estiment que  l’entreprise dirigée par Venance Konan a profité de l’occasion pour se défaire des employés gênants, car au soir de leur licenciement, elle a lancé un recrutement dans tous les services.

Soulignons que le vendredi 12 décembre 2019, le Tribunal de première instance de Yopougon avait imposé au quotidien national à payer 15 millions FCFA d’indemnités supplémentaires et spéciales à deux journalistes.

 

 

 



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut