International › APA

Fête de l’indépendance et PLF-2023 au menu des quotidiens marocains

La fête de l’indépendance et les conséquences des dispositions fiscales prévues par le projet de loi de finances pour 2023, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.+Aujourd’hui le Maroc+, qui s’attarde sur la fête de l’indépendance, célébrée le 18 novembre de chaque année, écrit que le Maroc célébrera cette semaine 67 années d’indépendance, expliquant qu’entre le Maroc de 1955 et celui d’aujourd’hui, la différence est évidemment flagrante sur tous les plans, surtout économique, social mais aussi démographique, culturel, politique.

Pour autant, la métamorphose qui s’est opérée depuis n’a pas affecté les fondements, l’ADN, car que ce soit pendant les crises et conflits armés du siècle dernier ou durant les grandes dépressions de type nouveau de ce début du 21ème, ce sont les fondamentaux de la Nation qui ont toujours permis au Maroc de faire preuve de résilience et de traverser les turbulences, estime la publication.

Le 18 Novembre est, certes, une date symbolique importante dans l’histoire de notre pays, mais aussi un rendez-vous annuel pour régénérer les valeurs qui ont fait à travers des siècles, qui font et feront encore la véritable force du Maroc, relève-t-il.

Évoquant les dispositions fiscales prévues par le PLF 2023, qui ont provoqué des remous, +L’Opinion+ estime qu’après plusieurs jours de grèves, les avocats affichent un premier signe d’apaisement, après avoir obtenu gain de cause sur l’affaire des nouvelles dispositions du PLF 2023, à l’issue d’une réunion houleuse avec le chef de l’Exécutif.

Cette concession du gouvernement sur les mesures fiscales annoncées initialement envoie un double message, non seulement aux autres catégories de libéraux, mais aussi au citoyen lambda, et particulièrement ceux issus de la classe moyenne qui s’attendaient cette année à des mesures révolutionnaires pour améliorer leur pouvoir d’achat, prévoit le quotidien

Le premier message est que l’Exécutif est ouvert au dialogue et qu’il est prêt à fournir plus d’efforts pour accompagner les différents secteurs afin de dépasser cette période de crise, tandis que le deuxième est que, pour obtenir ce que l’on souhaite, il faut monter au créneau, tenir des grèves et mettre la machine au point mort, explique-t-il.

Et si, jusqu’à aujourd’hui, plusieurs représentants de professionnels libéraux, à l’instar des topographes, des architectes, des courtiers d’assurances, des experts comptables, n’ont pas investi les rues et se contentent de protester via les communiqués de presse, l’accord entre le gouvernement et les avocats va sûrement les aiguillonner à suivre la même démarche, entravant ainsi le fonctionnement de plusieurs secteurs déjà à bout de souffle, fait-il remarquer.

Ceci pour dire qu’il est bien d’éteindre un feu, mais ses braises peuvent déclencher plusieurs autres, dont les conséquences pourraient être beaucoup plus lourdes ! met-il en garde.

Même son de cloche du côté de +l’Economiste+, qui estime que pour la première fois, près d’une dizaine de professions libérales montent au créneau pour manifester contre des mesures fiscales apportées par le PLF en cours d’examen à la Chambre des conseillers.

La plupart des professionnels ont pris conscience que l’envoi de courriers à la primature ne suffit pas et que le moyen le plus efficace aujourd’hui est de discuter avec le chef du gouvernement, constate le journal.

« Cette idée s’est ancrée dans leur tête, juste après la réunion avec les avocats qui a donné ses fruits », note-t-il.

“Le comble c’est que les avocats, malgré les concessions du gouvernement, maintiennent la pression. Leur arme, la grève pour immobiliser les tribunaux et forcer l’exécutif à lâcher davantage du lest”, déplore-t-il.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut