Société › Faits divers

Des Kits d’envoutement saisis à Daloa

La ville de Daloa situé au centre-ouest de la Côte d’Ivoire, plus précisément dans la région du Haut-Sassandra a été le théâtre d’une saisie d’objets destinés à l’envoutement des hommes.

Des caleçons de femmes, des soutiens-gorge, des cadenas de fétichismes et des kits de produit d’envoutement ont été découverts, le 14 décembre 2020 à Daloa. Ces articles saisis, sont destinés à rendre l’homme dépendant et soumis à sa femme.

Ces articles d’envoutement, avaient été dissimulés dans des marchandises pour être vendu sur le marché de Daloa.

Dans la ville de Daloa, plusieurs femmes ont reconnu avoir été approchées par les commerçants de ces objets mystiques. En effet, Ils  leur ont présenté le mode opératoire des kits connus sous le nom de « Secret ». Selon eux, ces objets seraient efficaces pour l’envoutement des hommes.

En la présence de Mme Boffo Ester, substitut du procureur près du tribunal de première instance de Daloa, les kits d’envoutements ont été brûlés. Elle a par la suite salué la saisie des kits et a félicité les agents de la douane pour avoir mis ces produits mystiques hors du circuit de distribution. En outre, le substitut du procureur rappelle que , la vente de ces articles n’est pas formellement interdit dans les marchés, mais leur usage reste tout de même dangereux pour les populations.

Ce phénomène prend de plus en plus de l’ampleur sur la toile. Dans, les différents réseaux sociaux et en particulier dans les groupes Facebook, on voit des postes publicitaires de marabouts et féticheurs.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut