› Société

Côte d’Ivoire: Le gouvernement recadre les évêques catholiques

Le 20 janvier à Korhogo, l’évêque, Salomon Lézoutié et ses pairs du clergé catholique, exhortaient le chef de l’État, Alassane Ouattara et son gouvernement à la « libération des prisonniers politiques et d’opinion » dans le but de booster le processus de réconciliation nationale pour une présidentielle apaisée en 2020. Le porte parole du gouvernement, Sidi Touré a répondu à cette déclaration.

C’est dans une interview accordée à Operanews et publiée sur la page Facebook du Porte-parole du gouvernement, que Sidi Touré, a répondu à la déclaration des Évêques sur la présidentielle 2020.

« Il n’y a pas de prisonniers politiques ni de prisonniers d’opinion en Côte d’Ivoire, il faut que cela soit bien clair », a répondu le porte parole du gouvernement.

Il précise que, le gouvernement a beaucoup fait pour la réconciliation nationale, la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. « Aujourd’hui, notre pays est en paix et en sécurité. L’implication des chefs religieux a été d’ailleurs d’une importance capitale à cet effet« , fait-il savoir.

Il termine en rappelant aux évêques et archevêques que « les enjeux actuels » appellent que les prises de position soient mesurées.

« J’aimerais simplement relever que la qualité de politicien ne nous dédouane pas du fait que nous sommes tous justiciables, d’autant plus que quand il s’agit de flagrant délit d’atteinte à la sureté de l’État« .

 



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut