Politique › Sécurité

Côte d’Ivoire/Couvre-feu: Plusieurs domiciles victimes de braquages (porte-parole de la police nationale)

Côte d'Ivoire Couvre-feu

Le lundi 13 avril 2020, le gouvernement a organisé le point de presse quotidien en vue de faire connaitre le point sur la situation sanitaire.  A cette occasion, Bleu Charlemagne, porte-parole de la police nationale a affirmé la volonté des forces de l’ordre à sécuriser davantage les populations. 

Le bilan du couvre-feu de la nuit du dimanche 12 au lundi 13 avril 2020 a révélé plusieurs braquages de domicile dans certains quartiers d’Abidjan. Selon le Commissaire Bleu, les braquages sont de plus en plus fréquents dans la ville d’Abidjan et à l’intérieur du pays dans cette période du couvre-feu. «De plus en plus des braquages de domicile et d’autres sites se font aujourd’hui à Abidjan et à l’intérieur du pays. Mais Si nous arrêtons de distraire nos forces dans les questions de respect des mesures de questions comportant le couvre-feu, vous comprenez que l’essentiel de nos forces va certainement s’atteler aux mesures de la police de proximité qui va donc gagner en ampleur en faisant barrage à ces quidams de mauvais acabit » a-t-il expliqué.

Bleu Charlemagne s’est exprimé sur la légèreté des populations à l’application des mesures édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. «Le dernier appel que nous avons reçu alors que ce n’est pas des sites officiels, ce sont nos numéros privés. C’est un chef de village d’un quartier d’Abidjan qui se plaignait de ce que des gens étaient encore dans la rue nonobstant les patrouilles de police » a-t-il déploré. Selon le Commissaire Bleu, l’indiscipline des populations rend difficile le travail des forces de l’ordre dans la sécurisation des sites lors du couvre-feu.

Notons que les braquages ont pris de l’ampleur depuis l’instauration du couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin, depuis le 24 mars 2020 en Côte d’ivoire. En effet, le mardi 31 mars de 2020, la police avaient interpellé cinq cybercriminels (brouteurs) qui avaient amputé les mains d’un couturier le jour et cybercriminel la nuit à Abobo.

Quelques jours plus tard, des bandits encagoulés et lourdement armés ont pris d’assaut le Centre national de recherche agronomique (CNRA). Ils ont emporté le coffre-fort de la caissière après avoir fouillé le bureau du Directeur général (DG), de la Direction des affaires financières (DAF) et du Service de communication (Sercom) dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 avril 2020.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut