Politique › Actualités

Côte d’ivoire : après 10 ans sous silence, Laurent Gbagbo prend la parole

Laurent Gbagbo

L’ex-chef de l’ Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, est sorti de son silence, après 9 ans passés devant la Cour pénale internationale (CPI ) et loin de son pays. 

Annoncé hier par un communiqué de la chaîne de télévision TV5MONDE, l’ancien chef d’Etat ivoirien a accordé une interview exclusive à ladite chaîne. Au cours de cet échange, Laurent Gbagbo en liberté conditionnelle à Bruxelles s’est prononcé sur la situation socio-politique actuelle en Côte d’Ivoire.

Rappelons qu’à 2 jours de la tenue du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020, le climat socio-politique reste tendu par les actions de l’opposition ivoirienne.

Le fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), s’est prononcé sur le 3e mandat d’Alassane Ouattara jugé anti-institutionnel par l’opposition ivoirienne. Ce dernier n’a pas hésité à exprimer ouvertement son opposition face cette situation.

En effet, l’ancien président ivoirien, dit comprendre la colère de ceux qui s’opposent à un 3e mandat de Ouattara. « Je la comprends et la partage« , a-t-il laissé échapper. Selon lui, l’un des problèmes politiques en Afrique, c’est l’écriture des textes transitoires.  » On écrit dans la Constitution que le nombre de mandats est limité à deux (02). Pourtant, on veut faire un troisième mandat. Il faut qu’on respecte ce qu’on écrit. Il faut qu’on respecte ce qu’on dit. Dès l’instant ou dans une société, les textes de lois et la constitution qui est la loi suprême », a déclaré le chef de file du Front populaire ivoirien. » a indiqué l’ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen à la Haye.

Par ailleurs, il a également estimé que le rejet des candidatures pour la présidentielle du 31 octobre 2020 était « enfantin ».  «  Sur 44 candidats on a rejeté 40 candidatures, je trouve ça un peu enfantin. Ceux qui veulent être candidat doivent être candidat, on ne doit pas multiplier les obstacles.« , a déclaré Laurent Gbagbo.

Cependant, face à toutes ces agitations autour du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020, Gbagbo a conseillé la discussion.



Commentaire

Bon plan
Publié le 21.10.2019

LES CASCADES DE MAN

Les cascades naturelles de Man volent la vedette à tous les sites touristiques de la région du Tonkpi. Leur nom colle désormais à celui de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut