Opinions › Tribune

Assouplissement des conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo: l’impact de cette décision sur le processus électoral

Laurent Gbagbo

L’ancien Président ivoirien, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé acquittés par la Cour pénale internationale (CPI) en 2019, sont désormais autorisés à se déplacer librement. En effet, la Cour pénale internationale a procédé à l’assouplissement des restrictions, relatives aux conditions de mise en liberté le 29 mai 2020.

Laurent Gbagbo assigné à résidence en Belgique et Charles Blé Goudé pourrait être libre de leurs mouvements après la décision de la CPI, à alléger les conditions de mise en liberté des deux hommes. L’ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé assigné à résidence à la Haye depuis son acquittement par la CPI, s’est réjouit de retrouver sa liberté de mouvement.

Cependant, elle intervient dans un contexte socio-politique explosif, à presque 04 mois de la présidentielle. Laurent Gbagbo sera-t-il tenté de regagner la Côte d’Ivoire ? Un souhait ardent des militants pro Gbagbo, qui réclament le retour de leur leader.

L’accord politique signé entre le FPI proche de Laurent Gbagbo et le PDCI dirigé par l’ancien Président ivoirien, Henri Konan Bédié a été motivé par la volonté d’engager le processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire. Ainsi, les deux principaux Parti d’opposition tendent la main à Alassane Ouattara, Président de la République de la Côte d’Ivoire à s’inscrire dans une logique de réconciliation nationale. Charles Blé Goudé après l’annonce de la CPI à autoriser les deux hommes à se déplacer librement, plaide pour un retour à la terre natale auprès du Chef de l’État.

«Quand on veut aller dans un village, on parle avec le chef du village » a déclaré l’ex-leader des jeunes patriotes.

Alassane Ouattara sera t-il prêt à accueillir Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire ? Pour l’instant, le gouvernement ivoirien ne s’est pas encore prononcé sur le cas « Gbagbo et Blé Goudé ».

Toutefois, il est important de rappeler que ses deux hommes ont été condamnés à 20 ans de prison par la Justice ivoirienne. Les partisans de Laurent Gbagbo restent enthousiastes et sont désormais motivés à prendre part à la Présidentielle d’octobre 2020, qui s’annonce très rude. Les deux branches du Front populaire ivoirien (FPI), multiplient les actions afin de faire enrôler leurs militants sur la liste électorale.

Pourtant, condamné par la Justice de son pays comme son ancien premier ministre Guillaume Soro, les possibilités de Laurent Gbagbo à se porter candidat à la présidentielle d’octobre 2020 demeurent faibles. En définitive, la levée de certaines restrictions relatives à la liberté de Laurent Gbagbo, nous indique que les lignes ont légèrement bougé dans la sphère politique ivoirienne.



Commentaire

Bon plan
Publié le 21.10.2019

LES CASCADES DE MAN

Les cascades naturelles de Man volent la vedette à tous les sites touristiques de la région du Tonkpi. Leur nom colle désormais à celui de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut