International › APA

Afrique de l’Est: appel à fonds du CICR pour les réfugiés

Le Mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge intensifie ses activités humanitaires pour répondre aux besoins urgents en Éthiopie, au Soudan et à Djibouti.Dans ces pays de l’Afrique de l’Est, les réfugiés et les déplacés internes ont besoin de nourriture et de services essentiels comme l’eau et les soins de santé, rapporte un communiqué reçu à APA.

C’est pourquoi, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) lance un appel à ses donateurs en vue de recueillir 20 millions de francs suisses pour renforcer au plus vite son action face aux besoins humanitaires pressants engendrés par la crise qui sévit dans la région du Tigré, en Éthiopie.

De son côté, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge cherche à lever 27 millions de francs suisses qui serviront à soutenir les efforts déployés par la Croix-Rouge éthiopienne, le Croissant-Rouge soudanais et la Société du Croissant-Rouge de Djibouti pour lutter contre d’autres facteurs de vulnérabilité dans la région.

« Un grand nombre de personnes ont été déplacées dans le Tigré et près de 60 000 ont cherché refuge au Soudan. Cette population de réfugiés et de déplacés internes a cruellement besoin de nourriture et de services essentiels, tels qu’eau et soins de santé », note le texte.

Il ajoute que dans cette région, certaines structures de santé ont été abandonnées et pillées, tandis que d’autres commencent à manquer de fournitures et peinent à faire face à la demande croissante.

« Au Tigré, les besoins sont immenses. Il faut que le gouvernement accélère son action et que les organisations humanitaires puissent accéder au plus vite aux personnes pour leur apporter l’aide nécessaire, avant qu’il ne soit trop tard », affirme Patrick Youssef, directeur régional du CICR pour l’Afrique.

Selon lui, en dehors des grandes villes, l’accès humanitaire demeure problématique, et il est difficile de se faire une idée précise de la situation humanitaire dans les zones rurales.

« Les événements qui se sont produits récemment au Tigré sont venus exacerber d’autres vulnérabilités qui étaient présentes en Éthiopie et dans les pays voisins (le Soudan et Djibouti). Avant que les combats n’éclatent, la région était déjà confrontée à une grave insécurité alimentaire, une invasion de criquets pèlerins, la sécheresse et la pandémie de Covid-19 », explique Mohammed Mukhier, directeur régional de la Fédération internationale pour l’Afrique.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut