International › APA

Abidjan et Accra fixent un délai à l’industrie du cacao

La Côte d’Ivoire et le Ghana dénoncent les réticences de l’industrie du cacao à respecter ses engagements librement exprimés à payer le Différentiel de Revenu Décent (DRD).« Passé la date du 20 novembre 2022, le Conseil du Café-Cacao de Côte d’Ivoire et le COCOBOD feront des recommandations à leurs gouvernements respectifs pour prendre des mesures allant jusqu’à la suspension de tous les programmes de durabilité et à l’interdiction d’accès aux plantations pour effectuer des prévisions des récoltes », indique une note conjointe de ces organes de régulation.

La Côte d’Ivoire et le Ghana observent que depuis le lancement du DRD en 2019, et malgré le soutien public affiché par l’industrie du cacao, ce mécanisme de prix n’a pas encore permis de réaliser pleinement l’ambition de garantir une hausse soutenue des prix bord-champ du cacao.

Selon ces organes de régulation, le constat est que les niveaux de différentiel d’origine proposés par le négoce et l’industrie a varié entre -150 et -250 Livres Sterling la tonne, érodant largement les 400 dollars par tonne du DRD.

« Ceci a pour conséquence immédiate l’altération des effets bénéfiques au profit des producteurs », s’insurgent le Conseil du Café-Cacao de Côte d’Ivoire et le COCOBOD, qui face au « refus de l’industrie de respecter ses engagements » envisagent de prendre des mesures.

Ces deux organes de régulation ont décidé dans un premier temps d’exprimer leur mécontentement et d’envoyer un message clair par leur absence à Bruxelles, indiquant que les deux pays ne compromettront pas les moyens de subsistance de leurs producteurs.

 « Le Conseil du Café-cacao de la Côte d’Ivoire et le COCOBOD invitent-ils l’industrie du cacao et du chocolat, responsable de cette regrettable situation, à prendre les dispositions pour la reprise effective des achats conformément aux engagements pris », conclut la note.

La Côte d’Ivoire et le Ghana cumulent plus de 60% de l’offre mondiale du cacao. A travers cet ultimatum, les deux pays envisagent d’obtenir une meilleure rémunération au profit des producteurs.



Commentaire

Bon plan
O'Wano Lagune Publié le 01.03.2021

O’WANO LAGUNE – RESTAURANT AFRICAIN

Situé dans la commune de Bingerville à Abidjan, l'espace O'WANO Lagune vous accueillera dans un lieu atypique. O'WANO lagune, séduit par sa beauté aux couleurs…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut